Taschen va sortir un magnifique livre sur l'oeuvre d'Emilio Pucci. Il existera 2 éditions. Une absolument splendide éditées à 500 exemplaires qui coutera la modique somme de 600 € (!!!) et une autre toute aussi belle mais cette fois ci éditée à 10 000 exemplaires pour 150 €.
Pour avoir plus d'informations sur ces livres et biensûr Emilio Pucci veuillez cliquer ICI.

Dans ces livres vous découvrirez une photo de Marilyn prise par Barris peu de temps avant sa disparition tragique...

500_ex_600_ 10000_ex_150_ page_xl_pucci_06_1002181225_id_246848

Marilyn avait depuis 1961 craqué pour les tenues signées Emilio Pucci. En 1962 elle ne portait quasiment plus que ça.
Marilyn a je pense, aimé la fluidité des tissus, la liberté de mouvement qu'ils procurent. Marilyn avait une liberté nouvelle envers sons corps et ses vêtements correspondaient à ces nouvelles envies.
Dès 1958, elle avait exprimé sa fascination pour les robes sacs en disant que ces robes lui permettaient de bouger à son aise. Elle en portait alors fréquemment. Qui ne se souvient pas de la fameuse robe noire avec un gros neoud blanc ? Ou bien encore de cette robe à "gros col" dans des tonalités claires ?

29 24

Marilyn vivait à une époque où le corps de la femme était enfermé dans un carcan. On peut même dire que le corps était harnaché. Beaucoup de femmes portaient des gaines pour affiner leur taille. Les porte jartelles étaient certes jolis mais aussi très... chiants. Les soutiens gorges étaient loin d'être aussi confortable que ceux d'aujourd'hui... Les femmes portaient aussi très souvent des tailleurs qui vous obligeaient à un certain maintien comme toute les tenues d'ailleurs de l'époque.
Même si Coco Chanel avait libéré le corps de la femme, nous en étions qu'aux balbutiements.

Les robes que Marilyn portait étaient toujours très serrées, moulantes, corsetées. Ces vêtements, je les compare souvent à des armures. C'est très joli, sexy... mais c'est parfois l'enfer pour les porter. Je pense que les femmes comprennent ce que je veux dire.

Marilyn avait depuis toujours un rapport à son corps totalement en discordance avec son époque. Elle n'aimait par exemple pas porter de sous vêtements. Même si le côté sexy l'emporte, je pense qu'elle le faisait aussi pour avoir un corps libre.
Marilyn était d'une modernité déconcertante sans doute trop en avance sur son temps.
Lorsque la mode commença à changer et à donner plus de liberté à la femme, Marilyn s'engouffra allègrement dans la brèche.
Ces vêtements dont les tailles n'étaient pas marquées à outrance, dont les tissus étaient légers, dont les couleurs étaient d'une nouveauté incroyables.... elle les aima immédiatement.

Pucci correspondait exactement à ce qu'elle voulait, à ce qu'elle cherchait depuis si longtemps.
Elle acheta énormément de choses : des robes, des panta courts, des hauts, des chemisiers, des maillots de bains...

En 1998, lors de la vente aux enchères de Christie's, ses vêtements Pucci firent énormément sensation au même titre que la robe "Kennedy"... en tout cas pour moi !!!
Ils se retrouvent depuis souvent dans divers ventes aux enchères... comme chez Julien's auction.

Chez Christie's. La première photo a été prise à New York. la deuxième à Paris par un très bon ami. Les autres sont mes photos personnelles.

christie_s_new_york christie_s_peter christie_s_pucci christie_s_pucci__1_ christie_s_pucci__2_ christie_s_pucci__4_ christie_s_pucci__3_

Julien's auction 2009.

julien_sauction_671132102 julien_sauction_671132103 julien_sauction_6711321030 88208908 88208944 88208950 88225253 88226442 88226448 88226457

Durant toute l'année 1962, il ne se passa quasiment pas un jour sans qu'elle apparaisse dans ces vêtements. D'où une multitude de photos de Marilyn les portant. Quelle magnifique publicité !!!!

Les séances les plus célèbres sont certainement les différentes qu'elle fit avec George Barris fin juin et début juillet 1962. Une grande partie de sa garde robe Pucci défila sous l'oeil du photographe nous rendant l'image d'une femme moderne, bien dans sa peau, très chic, très sobre, plus Marilyn que jamais.

barris_multico_pucci__1_ barris_multico_pucci barris_multico_pucci__2_ barris_multico_pucci__3_ barris_multico_pucci__4_ barris_multico_pucci__5_ barris_multico_pucci__6_ barris_multico_pucci__7_ barris_multico_pucci__8_ barris_multico_pucci__9_ barris_multico_pucci__10_ barris_multico_pucci__11_ barris_multico_pucci__12_ barris_multico_pucci__13_ barris_multico_pucci__14_ barris_multico_pucci__15_ barris_multico_pucci__16_ pucci_barris pucci_barris__1_ pucci_barris__2_ pucci_barris__3_ pucci_barris__4_ pucci_barris__6_ pucci_barris__7_ pucci_barris__8_ pucci_barris__9_ pucci_barris__10_ pucci_barris__11_ pucci_barris__12_ pucci_barris__13_ pucci_barris__14_ pucci_barris__15_

Mais la première fois qu'elle posa en Pucci sous l'oeil d'un photographe fut en 1961 pour Eric Skipsey au Beverly Hills Hotel. Elle posa d'ailleurs avec Maf que Sinatra venait de lui offrir.

beverly_hotel_1961_skipsey beverly_hotel_1961_skipsey__1_ beverly_hotel_1961_skipsey__2_ beverly_hotel_1961_skipsey__3_ beverly_hotel_1961_skipsey__4_ beverly_hotel_1961_skipsey__7_ beverly_hotel_1961_skipsey__8_ beverly_hotel_1961_skipsey__10_

Elle posa aussi pour Willy Rizzo au printemps 1962 avec différents vêtements Pucci. Rizzo travaillait pour Paris Match. Marilyn fit d'ailleurs la couverture de ce magazine en juin 1962 avec l'une des photos de cette séance. C'est encore l'une de ces photos qui fit la couverture pour rendre hommage à l'actrice 2 mois plus tard suite à son décès.

rizzi_willy_pucci rizzi_willy_pucci__1_ rizzo rizzo__1_ rizzo__2_ rizzo__3_ rizzo__4_ rizzo__5_ rizzo_w rizzo_w__1_ rizzo_w__2_ rizzo_w__3_ rizzo_w__4_ rizzo_w__5_ rizzo_willy rizzo_willy__1_ rizzo_willy__2_ rizzo_willy__3_ rizzo_willy__4_ rizzo_willy__5_ rizzo_willy__6_ rizzo_willy__7_ rizzo_willy__8_ rizzo_willy__9_ rizzo_willy__10_ rizzo_willy__11_ rizzow rizzowi rizzowilly willy_roizzo willy_roizzo__1_ willy_roizzo__2_ willy_roizzo__3_ willy_roizzo__4_ willy_roizzo__5_ willy_roizzo__6_ willy_roizzo__7_ willy_roizzo__8_ willy_roizzo__9_ willy_roizzo__10_

Durant la séance avec Bert Stern en juin 1962, elle porta pour quelques photos une de ses robes Pucci.

PUCCI PUCCI1 PUCCI2 PUCCI3 robe_Puci___morifs

Les autres photos qui rendirent mythiques ces vêtements sont des apparitions publiques.

Printemps 1961, avec Joe Dimmagio en Floride elle se promène de Pucci vêtue.

fin_mars61 finmars61 floride floride61__6_ floride61__7_ floride__1_ floride__2_ floride__3_ floride__4_ floride__5_

Lors de la sortie de l'hôpital suite à une opération, le 11 juillet 1961, elle portait une robe Pucci...

11 kennet kennet_001 v_sicule

Février 1962 Marilyn est au Mexique. Durant son périple elle s'habilla quasiment qu'en Pucci !!!

mexique mexique_1962 mexique__1_ mexique__2_ mexique_1962__1_ mexique_1962__2_ mexique_1962__3_ mexique_1962__4_ mexique_1962__5_ mexique_1962__6_ mexique_1962__7_ mexique_1962__8_

Et le 17 mai 1962 lors des répétitions pour le fameux "happy brithday" à New York, elle arriva habillée en Pucci. Des images amateurs en couleur de sa sortie d'hôtel existent pour nous montrer les belles couleurs que les tenues Pucci peuvent avoir.

r_p_tition_happy_18 r_p_tition_happy_18 r_p_tition_happy_18 r_p_tition_happy_18 r_p_tition_happy_18 r_p_tition_happy_18 r_p_tition_happy_18 rue_1962 rue_1962__2_ rue_1962__3_ rue_1962__4_ rue_1962__5_

Juillet 1962, toujours habillée de Pucci elle retrouve Peter Lawford et Frank Sinatra au Calneva Lodge.

juillet_1962 juillet_1962__1_ juillet_1962__2_

Et il y a une apparition brève le 15 juin 1961 sur l'aéroport de New york et une soirée durant laquelle elle rencontra Ella Fitzgerald dont je ne sais pas si elle date de 1961 ou 1962. Plus je regarde la photo, plus je doute sur l'année...

15 avec_ella_fitzgerald_62 avec

De tous les vêtements Pucci portés par Marilyn, s'il ne devait en rester qu'un pour moi ce serait ce magnifique chemisier :

pucci