Le 8 décembre dernier, Hal Schaefer est mort à l'âge de 87 ans à Fort Lauderdale.

UiMWA

Ce brillant pianiste de jazz et coach vocal a commencé sa carrière au côté de Benny Carter, joua avec Ella Fitzgerald, fit l'ouverture des shows de Duke Ellington et coacha (entre autres) Judy Garland pour "A star is born". Mais il restera dans les mémoires d'Hollywood pour avoir été le coach de Marilyn Monroe et accessoirement un amant présumé qui fut à l'origine de l'affaire du "raid de la mauvaise porte".

Hal Schaefer alors professeur de chant à la Fox, commença à travailler avec Marilyn en 1952 pour "Gentlemen prefer blondes". Marilyn voulant prouver à Zanuck qu'elle savait chanter, elle prit des cours avec Schaefer. C'est en partie à lui que nous devons l'interprétation de Marilyn dans les différents numéros de ce film.

323217-10-1305289146083

Ils travaillèrent à nouveau ensemble pour "River of no return" et surtout pour "There's no business like show business".

Le 9 juillet 1954 paru dans le magazine "Collier's" un article sur le travail acharné de Marilyn pour être considéré comme une bonne et réelle chanteuse et non comme une simple pin up qui chante. Pour l'occasion, John Florea est envoyé pour immortaliser sur pellicule le travail entre la star et son coach vocal.

Au final, des photos qui nous démontrent que Marilyn était une acharnée du travail et qu'elle ne laissait jamais place à la médiocrité. C'était une bosseuse qui ne s'arrêtait que lorsqu'elle était satisfaite du résultat final. J'aime ces clichés où on la voit se concentrer et être à fond devant son micro. Il est rare de voir ce genre de photos de Marilyn et encore moins à l'époque !

Marilyn_Monroe_in_1954_0001 323217-10-1305298442617 323217-10-1305298418414 323217-10-1305298314274 323217-10-1305298285754

Voici un lien pour enregistrer en format pdf l'article en question : http://www.oldmagazinearticles.com/Marilyn_Monroe_Interview_1954_pdf

323217-10-1305289156795

C'est à l'époque du travail sur les numéros de "la Joyeuse parade" que la rumeur d'une liaison entre Marilyn alors mariée à Joe Dimaggio, et Hal se fit de plus en plus forte. En effet, les rumeurs allaient bon train puisqu'il arrivait souvent que Marilyn et Hal travaillaient au studio jusqu'à la tombée de la nuit.

En juillet 1954, les rumeurs montèrent d'un cran lorsque Marilyn se précipita au chevet de son ami au Santa Monica Hospital. Schaefer y fut emmener d'urgence après l'avoir découvert inconscient dans son bungalow aux studios de la Fox. Il avait apparemment tenté de se suicider. A l'époque, les rumeurs prétendirent qu'il essaya de mettre fin à ses jours parce qu'il fut prié de mettre un terme à sa liaison avec Marilyn. Ces mêmes rumeurs prétendirent que cette histoire précipita la séparation de Marilyn et Joe...

323217-10-1305289630538

Schaefer rapporta à Anthony Summers (auteur de "les vies secrètes de Marilyn Monroe", biographie très respectée) :

"Je n'étais pas responsable de la rupture entre Marilyn et Joe. Elle l'aurait quitté de toute façon, mais Dimaggio ne voulait pas le croire".

Une semaine après la première audience de divorce qui eut lieu fin octobre 1954, Joe planifia avec son ami Frank Sinatra un plan pour surprendre Marilyn avec son professeur de chant avec qui il la soupçonnait d'avoir une liaison. Donc, le 5 novembre 1954, Joe et Frank accompagnés de détectives privés et peut être d'hommes de mains, firent un raid dans l'immeuble de résidence situé 8122 Waring Avenue à Hollywood. Ils enfoncèrent la porte de l'appartement où ils croyaient surprendre Marilyn dans les bras de son amant Hal Schaefer. Malheureusement, ils venaient de pénétrer dans le mauvais appartement... Le vacarme engendré alerta les occupants de l'appartement voisin qui n'étaient autres que Marilyn, Schaefer et Sheila Stuart, amie de Hal (selon Joe). Si quelques journaux firent état de cet incident, les noms de Sinatra et Dimaggio n'apparaissaient pas. Néanmoins, le magazine à potins "Confidential" rapporta toute l'histoire sans omettre les différents noms des protagonistes, dix mois plus tard.

323217-10-1305289169800

Est-ce que cette histoire est réelle ? On peut émettre des doutes dans la véracités des propos puisque ceux-ci viennent principalement d'un magazine à ragots qui n'hésitait pas à enflammer ses récits (comme c'est le cas aujourd'hui encore)...

Toujours est-il que cet incident restera célèbre sous le nom du "raid sur la mauvaise porte".

Pour revenir à l'excellent travail que Schaefer fit avec Marilyn, il déclara :

"Je me suis toujours dit qu'elle n'avait jamais exploité tout son potentiel de chanteuse, elle aurait pu être une très bonne chanteuse. Je lui ai donné des albums d'Ella Fitzgerald pour qu'elle travaille, et elle est tombée amoureuse d'Ella. Elle avait un énorme potentiel, et elle ne l'a jamais réalisé."

"Marilyn adorait chanter, elle chantait bien, et Ella Fitzgerald était son idole. Je lui ai offert un enregistrement appelé "Ella chante Gershwin" qui eut une influence considérable sur sa manière de chanter".

323217-10-1305289986195 323217-10-1305289996917 323217-10-1305290763273 323217-10-1305290780324 323217-10-1305291153348 323217-10-1305298285754

Après cette séance de chant, plusieurs journalistes et photographes envahirent le studio de répétition. Marilyn se prêta au jeu des questions et photos. Elle reçut alors des mains de William Wilkerson, représentant du "Hollywood Reporter", le trophée "National Movie Poll Award".

Je vous joins deux liens du blog. D'abord celui consacré à cet évènement : http://paradisehunter.canalblog.com/archives/2009/04/15/13393107.html

Et celui de l'album photos "Divers Marilyn" dans lequel vous retrouverez toutes une panoplie de photos de cet évènement : http://paradisehunter.canalblog.com/albums/divers_marilyn/index.html