Les années ont beau passer, elle n'ont pas de prise sur Marilyn Monroe. Voilà déjà 51 ans qu'elle nous a quitté.

Beaucoup ici sont des fans de longue date de Marilyn. Vous connaissez par coeur sa vie, son oeuvre, tout ce qui se rapporte à cette femme extraordinaire.

Qu'en est-il après plus de 50 ans, de l'image que les jeunes générations ont de Marilyn ? Le fantasme entourant sa mort a fini par manger la femme qu'elle était. Plus les années passent et plus je vois le mythe prendre le pas sur la réalité.

mm

N'est-il pas essentiel de reprendre là où tout a commencé et présenter brièvement la vie de celle qui nous ébloui encore aujourd'hui de son aura ?

Je ne ferai pas ici une biographie détaillée de la vie de Marilyn mais une présentation brève remplie de la passion que suscite sur moi cette femme depuis plus de 20 ans.

Tout commence le 1er juin 1926 dans un hôpital de Los Angeles. Une petite fille voit le jour, sa maman Gladys la nomme Norma Jeane. Gladys ne connaît pas le nom du père de son bébé. Je pense sincèrement qu'elle ne l'a jamais réellement su. Elle n'était pas une fille facile, c'était une belle jeune femme qui aimait s'amuser, prendre du bon temps. Mais dans les années 20, la contraception n'existait pas et le risque de tomber enceinte était très fréquent. Cependant, Gladys pose le nom d'Edward Mortenson (erreur sur l'orthographe puisque le véritable nom est Mortensen) à l'emplacement du nom du père. Mortenson est le second mari de Gladys mais au moment de la naissance de Norma Jeane, il est partie depuis longtemps. Sur le certificat de naissance le nom de famille de Gladys est indiqué : Monroe.

mm 001

Gladys n'est pas prête pour être mère. Mariée une première fois à l'âge de 15 ans, elle ne rêve que d'Hollywood et de ces stars qui illuminent l'écran. Elle va d'ailleurs travailler pour l'industrie du cinéma en tant que monteuse. Elle veut s'amuser. Elle a déjà deux enfants nés de sa première union. Le père Jasper Baker a préféré les emmener avec lui dans le Kentucky, ce qui causa une profonde douleur à Gladys.

Gladys délaisse rapidement la petite Norma Jeane. Il est indéniable que la jeune femme est instable émotionnellement. Elle laisse l'éducation de sa jeune enfant à une famille les Bolender. Pourtant, elle travailla d'arrache pied pour les payer chaque mois afin qu'ils puissent donner à Norma Jeane un semblant de famille qu'elle ne peut lui offrir. Pendant les quelques années qui suivirent, Marilyn fut donc élevée dans un environnement stable voyant sa mère uniquement le week end.

mm 022 Copie de mm 022 mm 002 à 4ans

NB : le jeune garçon est le fils des Bolender.

Vers 1933, Gladys gagna assez d'argent pour le financement d'une petite maison, cependant elle dû louer la plus grande partie de la maison à un couple.

Norma Jeane et Gladys pouvait enfin vivre ensemble. Comment cette petite fille accepta ce changement dans sa courte vie ? Même si c'était sa maman, elle ne la connaissait pour ainsi dire pas. Cependant les enfants se font très vite au changement et Gladys débordait de vie à l'idée de vivre avec se petite fille. C'est à cette époque que Norma Jeane eut ses premiers contacts avec le monde d'Hollywood. Gladys l'emmenait au cinéma et sur la célèbre dalle de ciment devant le Grauman's Chinese Theater où les stars y ont apposé leurs empreintes.

Malheureusement, ce bonheur familial fut de courte durée. Début 1935, Gladys commença à donner des signes de névroses. Le couple habitant avec elle dû appeler un soir une ambulance suite au conseil de l'amie la plus proche de Gladys, Grace McKee.

Gladys fut admise dans un hôpital spécialisé pour les troubles mentaux. Elle restera internée tout le reste de sa vie.

C'est à partir de ce moment là que Norma Jeane fut ballottée de couples d'amis en voisins pour finalement arriver le 13 septembre 1935 au Foyer d'orphelins de Los Angeles. Grace McKee était devenue entre temps sa tutrice légale. C'est elle qui prit cette tragique décision.

Norma Jeane y restera deux longues années.

Eté 1937, Grace sortit enfin Norma de l'orphelinat... pour la mettre dans des familles d'accueil dont le seul intérêt était l'argent donné en échange de l'hébergement des enfants. Après de multiples suppliques, Grace décida de prendre Norma Jeane avec elle. Grace qui s'était mariée avec un homme, Doc Goddard, ayant déjà trois enfants d'un précédent mariage, ne pouvait cependant pas prendre en charge un 4ème enfant. Elle envoya Norma auprès de sa tante Ana Lower. Cette vieille femme aima tout de suite Norma Jeane. Ce fut certainement les plus belles années de l'enfance de Marilyn.

mm 003 à 12 ans mm 004 1939 mm 005

NB : sur la deuxième photo datant de 1939, derrière Norma Jeane se trouve Ana Lower.

En 1941, Norma entre au lycée. Elle est devenue une très belle jeune fille et commence à attirer le regard des garçons. C'est à cette période que Goddard a une promotion l'obligeant à s'installer en Virginie. Emmener avec eux Norma Jeane n'est pas une option envisagée. Tante Ana était trop âgée pour s'occuper de Norma, Grace pense donc à la renvoyer à l'orphelinat. Cependant, elle n'arrive pas à se résoudre à cette solution bien cruelle. La seule autre possibilité serait de marier Norma Jeane ! Un jeune homme fils de voisins semble être un bon parti. Norma a un petit béguin pour lui. C'est un charmant jeune homme de 21 ans du nom de Jim Dougherty.

Le 19 juin 1942, Norma Jeane et Jim se marient. Norma vient d'avoir tout juste 16 ans. Leur vie de jeune couple est à l'image de tous ces autres couples d'Amérique : banale. Si Jim semble ravi d'avoir pour épouse une aussi charmante jeune femme, Norma passe vite de la passion amoureuse adolescente à la désillusion de la vie de couple. Mais a-t-elle réellement le choix ? Et puis Jim n'est pas un mauvais bougre, il est gentil et pas si mal que ça. A l'automne 1943, Jim décide de s'engager dans la marine marchande, les Dougherty déménage sur l'île de Catalina au large de la Californie du Sud. La Guerre fait rage dans la Pacifique. En 1944, Jim embarque pour l'étranger. Norma se retrouve alors à nouveau seule. Elle va vivre chez ses beaux parents.

mairagejim mm 008 1946 miller mm 006 1944

NB : sur le deuxième cliché, Norma Jeane porte sa robe de mariée mais la photo date de 1946 et a été prise par Richard Miller. La dernière photo date de 1944.

C'est à partir de là que la vie de Norma Jeane va changer.

Elle trouve un travail à la Radio Plane Company, une usine militaire. A l'automne 1944, un photographe de l'Armée, David Conover, fait le tour de l'usine pour photographier des femmes en plein effort de guerre. Bien évidemment, son but est de trouver de jolis pépettes qui pourront faire fantasmer les soldats sur le front. Conover découvre Norma Jeane et lui demande de poser pour lui dans sa tenue de travail.

conover conovera

Norma découvre un nouvel univers. Ce premier essai devant l'objectif lui procure un immense plaisir. Elle décide de se lancer. Conover lui propose de faire d'autres photos, ce qu'elle accepte. Le salaire proposé par Conover est bien plus intéressant que celui versé pour les 10 heures de travail quotidiennes à la Radio Plane. Elle quitte son travail à l'usine au début de l'année 1945, pour se consacrer entièrement à son nouveau métier de mannequin.

A l'été 1945, Norma Jeane entre à la Blue Book Agency tenue par Miss Emmeline Snively. Cette dame de caractère savait juger les gens. Si elle avoue que Norma Jeane n'a pas le physique pour être mannequin, elle reconnaît d'emblé son magnétisme sur la pellicule. Elle ajoutera plus tard que Norma était une élève acharnée, cherchant en permanence à apprendre pour évoluer, Norma Jeane travaillait énormément et cela payait ! Conover remarqua aussi le souci du détail de la jeune apprentie. Elle voulait regarder les photos et comprendre pourquoi certains clichés n'étaient pas bon... une vraie perfectionniste !

Miss Snively fit rencontrer Norma Jeane et Andre De Dienes dès le début de l'entrée de la jeune mannequin dans l'agence. Les différents clichés de leur collaboration se retrouva rapidement en couverture des magazines au cours de l'année suivante.

Au printemps 1946, Norma Jeane Dougherty se trouva à la Une de pas moins de 33 magazines différents suite à sa collaboration avec plusieurs photographes.

emmeline snively mm mm 007 jasgur 1946 mm 011 1946 covermag mm 031

1946 est une année charnière pour Norma Jeane. Non seulement sa carrière prenait forme mais d'autres changements allaient survenir.

En début d'année, Miss Snively réussi à convaincre Norma de lisser et d'éclaircir ses cheveux parce qu'un mannequin blond "peut être photographié avec n'importe quelle garde robe et sous tous les éclairages". Norma s'exécute. C'est le salon Frank et Joseph sous la direction de Sylvia Barnhart que la couleur de cheveux de Marilyn se transforma en blond doré.

mm 009 1946 mm 010a 1946-7

Pendant l'été 1946, Miss Snively comprenant les désirs et le potentiel de sa recrue, se servit de ses relations pour lui faire passer un bout d'essai pour le cinéma. Cette première apparition à l'écran se fit sous la direction de Ben Lyon dénicheur de nouveaux talents et directeur de production pour la Fox. Ce bout d'essai eut lieu le 19 juillet 1946. Il était muet mais en technicolor ! Les gens présents ce jour là furent éblouis par le magnétisme que cette jeune femme de 20 ans dégageait sur la pellicule. A savoir, c'est Allan Whitey Snyder qui la maquilla pour ce premier bout d'essai ; ils resteront amis jusqu'à la disparition de la star.

lyon snyder

NB : sur la deuxième photo nous voyons Allan Whitey Snyder avec Marilyn sur le tourange de "River of no return".

Si Darryl Zanuck, grand patron de la Fox, ne fut pas emballé comme ses collègues, il faisait confiance à Lyon et donna son accord pour faire signer un contrat type de 6 mois à 75 dollars par mois, pour Norma Jeane Dougherty. Le premier contrat cinématographique de sa carrière fut signé le 24 août 1946.

zanuck

C'est à cette occasion qu'un changement majeur dans la vie de Norma Jeane a lieu. Ben Lyon ne trouvait pas très prometteur le nom de Norma Jeane Dougherty. Ils cherchèrent ensemble un pseudonyme accrocheur. Norma Jeane n'hésita pas sur le nom de famille. Elle choisit celui de sa mère : Monroe. Lyon aima ce nom. Il fallait désormais trouver un prénom qui s'accorde à merveille, ce sera Marilyn en hommage à l'actrice Marilyn Miller que Lyon aima des années auparavant. Il trouvait que Norma Jeane ressemblait à Marilyn Miller de par son physique mais aussi par son enfance.

Marilyn Monroe était née.

Cette nouvelle vie ne peut plu se concilier avec celle de femme mariée. L'éloignement de Jim, la nouvelle aisance de Norma Jeane ont raison de leur mariage. Le divorce est prononcé le 13 septembre 1946.

 Marilyn Monroe peut désormais prendre son envol.

Cependant, ce ne sera pas facile. Malgré son contrat, aucune proposition n'apparaît. Mais Marilyn est obstinée ! Elle vient tous les jours au studio, elle apprend le fonctionnement de l'industrie à rêves qu'est Hollywood. Elle se promène dans les dépôts de costumes et hante les bureaux des publicitaires. Marilyn continue bien évidemment en parallèle son métier de modèle.

Son contrat est prolongé de 6 mois. C'est durant cette deuxième chance que Marilyn obtient deux rôles, ces premiers. En mars 1947, Marilyn fait ses premiers pas dans un film "Scudda Hoo Scudda Hay". Plusieurs scènes sont tournées mais il n'en restera qu'une furtive apparition. Marilyn passe derrière June Haver (star du film) et Nathalie Wood (alors âgée de 8 ans) en disant "Hi, Rad !".

scudda

Au mois de mai, elle tourne deux scènes pour "Dangerous Years". Cette fois-ci, elles ne seront pas coupées au montage. Marilyn y a un tout petit texte. Elle joue une serveuse dans un bar. Marilyn a pour la première fois son nom au générique en 14ème position !

mm 032

"Dangerous Years" sortira avant "Scudda Hoo Scudda Hay" faisant de ce film le premier au cinéma ayant vu l'apparition de Marilyn.

En août 1947, son contrat prend fin, il ne sera pas renouvellé. Marilyn se retrouve à la case départ. Pourtant, elle n'est pas défaitiste et continue à croire qu'elle réussira ! Elle commence à prendre des cours d'art dramatique à l'Actors Lab et découvre une certaine idée du théâtre, du jeu d'acteurs. Elle aime de plus en plus ce métier ce qu il'incite à s'accrocher encore davantage à son rêve. Marilyn côtoie alors de nouvelles personnes. Crtaines lui ouvrent les portes des soirées mondaines hollywoodiennes. Ce premier contact est en demi teinte. Si Marilyn y participe c'est en tant que jolie fille distrayant les gros nababs présents. C'est ainsi qu'en février 1948, elle rencontre Joe Schenck qui tombe sous son charme. C'est lui qui joua de son influence pour que Harry Cohn alors patron de la Columbia, fasse signer un contrat à Marilyn. Et c'est ainsi que le 9 mars 1948, Marilyn se retrouva dans les studios de la Columbia pour un contrat de 6 mois.

joe_schenk_2

C'est dans ces studios que de nouveaux changements eurent lieu. Ses cheveux s'éclaircirent pour devenir platine et il semble que c'est à partir de là que son front s'élargit par épilation électrique.

mm 033 mm 010 1948

C'est aussi au sein de ces studios que Marilyn rencontra Natasha Lytess, alors professeur d'art dramatique engagée par les studios. Lytess deviendra le premier coach personnel de Marilyn durant 6 ans ! Lytess ira jusqu'à quitter son poste pour s'occuper exclusivement de son élève dont elle tombera éperdument amoureuse.

lytess lytessa

La Columbia donna le premier vrai rôle de Marilyn dans le petit film "Ladies of the chorus". Elle obtint l'un des rôles principaux. C'est la première fois que Marilyn chante à l'écran, elle ne sera d'ailleurs pas doublée pour cela. Le film se tourna en 10 jours. Malgré des maladresses, la future star que nous connaissons tous pointe déjà le bout de son nez. Elle illumine l'écran.

ladies

Avant la sortie du film, la Columbia ne renouvelle pas son contrat. La voici à nouveau sans emploi. Pourtant, lors de la sortie des "Reines du music hall", Marilyn a droit à sa première critique élogieuse :" l'une des meilleurs scènes est celle de Miss Marilyn Monroe. Elle est jolie et avec sa voix agréable et son style, elle promet" (Motion Picture Herald).

La fin d'année 1948 est dure, même les propositions de séances photos se font rares. Elles continuaient ses présences dans les soirées mondaines. Pour la Saint Sylvestre, elle rencontre lors d'une de ces soirées, le responsable de la fameuse agence William Morris Agency, Johnny Hyde. Il tombe aussitôt sous son charme.

hyde

C'est lui qui fera de Marilyn une star. Hyde lui ouvre toutes les portes pour qu'elle réussisse. Il est tombé follement amoureux de la jeune starlette de 22 ans alors qu'il est marié et a 53 ans.

C'est lui qui trouva le petit rôle sexy dans "Love Happy", le film qui s'avèrera le dernier des Marx Brothers. Sa prestation de mois d'une minute électrisa Groucho au point qu'il affirma à la presse "cette fille c'est Mae West, Theda Bara et Bo Beep dans un seul corps".

mm 012 1949

Mais la vie restait dure en cette année 1949. Au mois de mai, à court d'argent, Marilyn accepte de poser nue pour le photographe Tom Kelley en lui faisant promettre la présence de sa femme et qu'on ne la reconnaisse pas sur les photos. Une carrière était certaine d'être anéantie par des photos de nus mais elle n'avait pas d'autre choix.

mm 013 1949 tom kelley

Une source financière conséquente arriva en juillet. Marilyn devait participer à la promotion de "Love Happy" sur la côte Est.

A son retour en août, Hyde lui trouva un petit rôle de chanteuse dans "A ticket to Tomahawk", western en technicolor. Au mois de septembre, les auditions pour "The asphalt Jungle" commencèrent. Le rôle de la jeune maîtresse d'un avocat véreux, Angela Phinlay, n'avait pas encore été distribué. Hyde mit tout son savoir et pouvoir au service de Marilyn pour que John Huston l'embauche mais seul son talent fini par le convaincre. La performance de Marilyn fut saluée par les critiques.

aticket mm 015 1950 the asphalt

Début 1950, Hyde décroche pour Marilyn de maigres rôles dans "The fireball" avec Mickey Rooney, "Right Cross" et "Home town story". Au printemps, un petit rôle au milieu d'une distribution prestigieuse se présenta sur le bureau de Hyde. Mankiewicz s'affairait pour le tournage de son prochain film "All about Eve". Marilyn décrocha le rôle de Miss Caswell. Elle n'apparaissait que dans deux courtes scènes mais elle y fit merveille !

fireball rightcross home mm 014 1950 eve mm 016

C'est durant cette année 1950 que Marilyn renoua avec Joe Schenck, elle commença aussi à fréquenter le Schawb's drugstore. Elle y rencontra Sidney Skolsky, célèbre critique de cinéma. Ils deviendront de vrais amis. Marilyn était ambitieuse, elle voulait mettre toutes les chances de son côté. Malgré les gros efforts de Hyde, sa carrière de décollait pas. Elle savait qu'elle devait s'investir encore plus et ne pas compter que sur son protecteur.

sidney

En décembre Hyde mit le pression sur les dirigeants de la Fox pour faire passer un nouvel essai à sa protégée et lui faire signer un contrat. Elle fit ce nouvel essai (cette fois ci en noir et blanc mais avec du dialogue). Un contrat de 6 mois commença. Il était alors convenu qu'il pourrait se transformer en un contrat de plus longue durée. Le premier rôle qu'elle devra jouer sera pour "As young as you feel", le mois suivant. Ce fut la dernière démarche faite par Hyde. Il mourut le 18 décembre 1950.

asy

C'est Joe Schenck qui réalisa au final le rêve de Marilyn. Suite à ses recommandations, la Fox lui proposa un contrat de 7 ans qui prit effet le 11 mai 1951. Il faut cependant nuancer la signature de ce genre de contrat. A l'époque, les studios en faisant signer ces bouts de papier prenaient possession de la vie de leurs actrices et acteurs, ils devenaient des choses dociles que l'on pouvait disposer à la guise des dirigeants.

Les rôles insipides se suivent : "Love Nest", "Let's make it legal". Pourtant la côte auprès des publicitaires et du public de Marilyn ne cesse de croître. Sa présence dans les magazines y est pour beaucoup. Marilyn n'a jamais cessé de poser. Si la caméra ne peut saisir son talent, l'objectif s'y attache clairement faisant de Marilyn l'un des visages les plus connus. Skolsky, est un atout majeur dans l'émulation qui se crée alors autour de son nom.

love mm 017

Le film suivant était plus intéressant. La Fox n'avait pas de projet en cours avec Marilyn, elle la loua à la RKO pour tourner "Clash by night" dirigé par Fritz Lang ! La star du film n'est autre que Barbara Stanwick. Son rôle était encore minime mais il s'éloignait du cliché de la blonde secrétaire écervelée que la Fox lui proposait sans cesse.

mm 018

Fin 1951, son premier rôle dramatique apparut. Elle allait jouer Nell Forbes dans "Don't bother to knock". Elle a le premier rôle féminin au côté de Richard Widmark. Marilyn était terrifiée à l'idée de jouer. Sa quête de perfection lui jouait des tours et l'angoissait. La dépendance vis à vis de la probation de Lytess à chaque scène ajoutait à son désarroi. Au final, Marilyn donne une interprétation magistrale malgré quelques maladresses.

mm 019

Malgré sa très belle performance, Zanuck ne voulait toujours pas reconnaître son talent. Début 1952, deux nouveaux rôles secondaires furent attribués à Marilyn. Le premier dans "Monkey Business", une nouvelle fois, Marilyn joue le rôle d'une secrétaire écervelée. Cependant, le film est de premier ordre avec pour partenaire Gary Grant et Ginger Rogers dans les premiers rôles. Le réalisateur a pour nom Howard Hawks ! Le deuxième film est beaucoup plus anodin "We're not married" a pour seul objectif de montrer Marilyn en maillot de bain...

monkey we're

C'est à cette époque que Marilyn commence à fréquenter l'un des plus grands sportifs américains : Joe Dimaggio.

Au début du mois de mars 1952, le service presse de la Fox apprît que la femme nue sur un calendrier très populaire était bel et bien Marilyn. Frayeur au sein du studio. Sa vedette montante allait s'anéantir en plein vol. Marilyn désamorça toute seule la polémique en affirmant que c'était bien elle. Sa franchise d'expliquer la raison de cette pose : pouvoir manger, mit tout le monde d'accord. Marilyn avait réussi à mettre la presse et le public dans sa poche ! Le mois suivant, Marilyn fait sa première couverture de "Life". La vedette prend du galon.

mm 023

Marilyn apparut encore dans un petit rôle dans "O. Henry's full House", celui d'une prostituée se faisant accoster par un clochard interprété par Charles Laughton.

ohenry

Ce sera son dernier petit rôle. Avec toute la publicité autour de cette nouvelle starlette, la Fox ne peut plus se permettre de la faire jouer dans des navets de secondes zones.  Marilyn décroche son premier vrai premier rôle dans le film d'Henry Hathaway : "Niagara". Son sex appeal sera parfaitement mis en valeur dans ce film noir en technicolor.

Avant de commencer en juin le tournage en décor réel, elle apprend qu'elle a décroché le rôle de Lorelei Lee dans l'adaptation de "Gentlemen prefer blondes" ! Marilyn réalise qu'elle est enfin arrivée au sommet. Tout s'enchaîne alors dans une frénésie qui semble sans fin.

niag

A peine le tournage de "Niagara" terminée, Marilyn enchaîne les apparitions, les photos publicitaires, les tournées de promotion. Novembre arrive, le tourange de "Gentlemen prefer blondes" commence. Janvier 1953, "Niagara" sort sur les écrans et cartonne ! Marilyn devient une star. Elle est désormais la blonde numéro un des studios.

mm 021 mm gpb

A peine le tournage de "GPB" terminé, elle enchaîne directement sur celui de "How to marry a millionaire".

htmam

26 juin 1953, Marilyn appose au côté de Jane Russell sa co-star dans "GPB", ses empreintes sur le trottoir devant le Grauman's chinese theater. Son rêve de gosse se réalise enfin. La petite Norma Jeane prend sa revanche sur la vie. Après tant de travail, d'acharnement, elle est arrivé au but.

gpb 218

Août 1953, la voici à nouveau en tournage, cette fois-ci au Canada pour "River of no return" au côté de Robert Mitchum.

river

Mais Marilyn se lasse de ces rôles de blondes vaporeuses mais sans grande finesse. Pourtant, en peu de temps elle arrive à imposer un style unique : celui de la blonde magnifique parsemé d'un don comique sans égal. S'appuyant sur sa forte notoriété et sa nouvelle position dominante à la Fox, Marilyn refuse de jouer dans les mêmes films répétant sans cesse le même rôle.

Novembre 1953, elle participe à la première de "How to marry a millionaire". De cette soirée flamboyante, elle retiendra que ce fut la première fois qu'elle réalisa son nouveau statut : celui de star.

htmam1ère

Janvier 1954, à la surprise générale, elle s'envole à San Francisco pour se marier le 14 avec Joe Dimaggio (comme un pied de nez à la Fox qui venait de la suspendre pour avoir refuser de jouer dans "The girl in pink tights"). Quinze jours plus tard, ils s'envolent pour le Japon. Contrairement à ce qu'il fut dit, ce n'est pas en lune de miel qu'ils partirent là bas. Joe devait former de jeunes japonais au base ball. C'était une idole au pays du soleil levant. Marilyn étant suspendu par la Fox accepta d'accompagner Joe. Arrivée au Japon, Joe s'aperçut que la popularité de sa femme dépassait largement la sienne. Cela accentua encore plus son dédain envers Hollywood. Joe avait une conception très italienne de la vie de famille : la femme à la maison et l'homme travaillant rapportant l'argent du foyer. Cette vision était forcément bien loin de celle de Marilyn.

mm 024

Au cours de leur voyage au Japon, Marilyn rendit visite à des soldats américains dans un hôpital militaire. C'est alors que l'idée d'envoyer Marilyn Monroe chanter sur le front coréen pour remonter le moral des troupes s'immissa dans l'esprit de hauts gradés. Marilyn accepta rapidement. Joe était souvent parti pour ses entraînements et l'idée de donner du bonheur à des soldats loin de chez eux par sa seule présence, l'enthousiasmait.

Marilyn se retrouva alors en Corée, sur le front devant des milliers de soldats venus l'entendre chanter. A leur grande surprise et plaisir des soldats, malgré le froid hivernal, Marilyn apparaît pendant ces 4 jours, sur scène, vêtue simplement d'une robe à fines bretelles. Marilyn se souviendra de ce tour de chant comme l'un des plus beaux moments de sa vie ! Joe sera beaucoup plus réservé voir sévère.

Les photos et vidéos de ce spectacle parcourent le monde entier.

Copie (2) de mm 025 Copie de mm 025 mm 025

A son retour, Marilyn est atteinte d'une pneumonie mais elle a gagné face à la Fox. Les dirigeants arrivent à lui faire accepter de tourner dans une comédie musicale désuette "There's no business like show business" en lui promettant le rôle de la Fille dans l'adaptation de la pièce de théâtre à succès "Seven year itch".

La vie avec Joe à San Francisco ne dure donc pas longtemps. De toute façon, l'harmonie entre les deux époux n'est pas au rendez-vous. Leur désaccord permanent concernant la carrière de Marilyn devient pesant.

Marilyn repart travailler à Hollywood. Pour quelles raisons la Fox s'obstinait à utiliser Marilyn dans d'aussi piètres films est une énigme. Toujours est-il que Marilyn devenait de plus en plus intraitable sur les films dans lesquels elle devait jouer.

Le tournage se passe difficilement. Malgré la distribution étincelante, Marilyn n'aime pas son rôle. Pourtant, elle s'applique à faire son travail. Mais comment rendre magnifique des numéros parfois à la limite du vulgaire. Seule Marilyn pouvait aller au delà de cela. Je pense notamment à Heat Wave.

mm 026

A peine le tournage de "There's no business like show business" terminé, elle enchaîne en août 1954 le tournage de "Seven year itch". Septembre 1954, Marilyn s'envole à New York pour les premiers tours de manivelle en extérieur. Le 15, nous sommes sur Lexington Avenue, Marilyn s'apprête à tourner l'une des scènes les plus mythiques du cinéma. La robe blanche de Marilyn s'envole pour découvrir au public venu assister au tournage, les jambes et bien plus de l'actrice la plus célèbre d'Hollywood.

Un spectateur est très loin de l'ambiance enthousiaste. Joe assiste perdu à la scène. La légende veut que de retour à l'hôtel, Joe et Marilyn s'engueulèrent fortement. La rupture était consommée.

7year

Début octobre 1954, Marilyn annonce en larmes la fin de leur mariage. Le 27 octobre elle signe les papiers de demande de divorce.
C'est à partir de là que Marilyn se rendit réellement compte de l'acharnement de la presse. Jusqu'ici, la presse était une alliée dans sa quête de gloire mais à cet instant, il lui volait son intimité. Le revers de la médaille de la gloire se montrait sous son plus mauvais jour.

En cet automne 1954, le tournage de "Seven year itch" prend fin. La Fox toujours en inadéquation avec le talent et la popularité de Marilyn, lui propose un nouveau film de série B. Cette fois-ci ils veulent la faire tourner dans "How to be very very popular". Elle refuse à nouveau.

Mais Marilyn a depuis plusieurs mois établit une nouvelle stratégie. Avec l'aide du photographe de mode Milton Greene, elle espère faire changer de direction à sa carrière. Greene semble la comprendre et lui donne une nouvelle énergie.

En décembre 1954, elle crée sa propre société : "Marilyn Monroe Productions". Par cet acte, Marilyn Monroe donne un énorme coup de pied dans les lois régissant les relations professionnelles entre actrices/acteurs et Studios. C'est la première grande star à faire cette démarche.

La Fox lui fit une très mauvaise presse mais l'impopularité des films qu'elle avait refusé lui donna raison. Marilyn s'était déjà envolé pour New York. Au mois de janvier 1955, elle fit une conférence de presse pour annoncer la création de sa société de production. Pendant ce temps, ses avocats traitaient avec la Fox pour renégocier son contrat.

mmp°

Même si elle ne pouvait apparaître dans aucun film tant que son contrat ne serait pas renégocié, Marilyn savait jouer de la publicité comme personne. Avec l'aide de Greene, elle apparut à de très nombreuses manifestations notamment de bienfaisance au cours du printemps 1955 notamment au mois de mars.

Le 8 avril, elle apparut à la télévision en direct dans l'émission très populaire "Person to person". L'exercice n'était pas facile mais les Greene présents à l'écran, la soutenaient. Le traitement était aussi un allié. Edward Murrow posa des questions sur sa nouvelle vie, sa société de production et ses aspirations professionnelles. Marilyn donna l'image d'une jeune femme timide, un peu perdue, très loin de l'image de star capricieuse que la Fox essayait vainement de créer.

ptop

C'est à New York en 1955, que Marilyn commença à fréquenter Arthur Miller. C'est aussi à cette période qu'elle commença à côtoyer l'Actors Studio et les Strasberg. Marilyn s'appliquait plsu que jamais à devenir ce qu'elle qualifiait "d'actrice sérieuse".

Les Strasberg reniflèrent rapidement le potentiel de Marilyn mais aussi ce qu'elle pouvait leur apporter et rapporter. Avoir la plus grande star d'Hollywood comme élève était une très bonne manière de mettre en avant la fameuse "Méthode". Le talent de Marilyn était indiscutable, fallait-il encore le développer. Lee Strasberg si appliqua. L'erreur fut d'accepter Marilyn dans leur famille. Elle en devint un membre à par entière au détriment des enfants de Lee et Paula. Marilyn s'attacha d'ailleurs énormément à leur fille Susan.

Au lieu, de mettre une certaine distance, les Strasberg accentuèrent la dépendance. Marilyn finit par congédier Natasha Lytess pour embaucher Paula en tant que coach personnel.

1er juin 1955, alors en plein désaccord avec la Fox Marilyn participe à la première de "Seven year itch" à New York. Joe l'accompagne. Etrange situation puisque lors de leur relation de 1952 à 1954, il avait toujours refusé de l'accompagner dans ce qu'il appelait le cirque hollywoodien.

Après la sortie du film et l'énorme succès public et critique qu'il remporte, la Fox est bien obligée de constater que Marilyn Monroe est sa plus grande star. Le studio accède donc aux demandes de Marilyn. Elle est la première actrice avec un droit de regard sur le scénario ainsi que sur le metteur en scène. Elle pourra aussi donner son accord ou non sur le directeur de la photo. Son salaire est réévalué, elle pourra également tourner avec des producteurs indépendants et d'autres studios. Ce nouveau contrat signé le 31 décembre 1955 la lie avec la Fox pour une durée de 7 ans durant laquelle elle leur devra 4 films exclusivement des productions haute gamme dite de "série A".

Février 1956, Marilyn est de retour à Hollywood pour tourner "Bus Stop" adaptation de la pièce de William Inge. La toute nouvelle Marilyn comme les journalistes l'appelèrent dès lors commença une nouvelle approche de son jeu. Après un an passé à New York et l'Actors Studio, Marilyn aborde son rôle de Chérie de manière différente. Son personnage bien que très sexy, c'est une chanteuse de bar, est bien différent des anciens personnages que Marilyn a incarné jsuqu'alors. Avec Greene, elle décide de composer physiquement son personnage qui dort le jour et travaille la nuit. Ils créent un maquillage blafard, Marilyn choisi des vêtements loin du clinquant que les studios veulent encore imposer. Au final, l'interprétation de Chérie est tout simplement juste. Marilyn est éblouissante, les critiques reconnaissent son talent.

mm 027

22 juin 1956, la vie privée de Marilyn prend un nouveau tournant, elle et Arthur Miller annonce leur prochain mariage. Tout semble sourire à Marilyn. Professionnellement elle a gagné l'un des combats les plsu ardus qu'une actrice a enduré, personnellement, elle vit une histoire d'amour magnifique avec l'un des plus grands dramaturges américains. Le 1er juillet, Marilyn et Arthur se disent oui lors d'un mariage religieux célébré dans la tradition juive. Marilyn est plus heureuse que jamais.

mm 028

Mi juillet, les Miller s'envole pour Londres où le tournage de "The sleeping prince" qui deviendra "The prince and the showgirl" doit commencer. Cette adaptation de la pièce de Terence Rattigan est la première production de la société de Marilyn. Le réalisateur et interprète principal n'est autre que le grand acteur shakespearien Laurence Olivier. Marilyn s'engageait dans des projets plus ambitieux, plus en accord avec ses désirs professionnels. Malheureusement, cette expérience devrait s'avérer désastreuse sur tous les plans.

thepri

Marilyn entourée d'Arthur,  de Greene et de Paula s'envole pour l'Angleterre. Très vite le décallage entre la façon de travailler de Marilyn et Olivier se fait sentir. L'acteur anglais ne comprend pas la sensibilité de l'actrice hollywoodienne et lui demande d'être ce qu'elle essaie de fuir à tout pris : une jolie blonde sexy. Une guerre ouverte commence entre les deux acteurs principaux. Lié à cette situation, les conflits dans l'entourage de Marilyn se font aussi sentir. Au lieu de réconforter la star, Arthur, Milton et Paula se battent pour avoir le contrôle sur la star, chacun veut être indispensable à Marilyn. Elle tombe dans un profond désespoir.

Lorsque les Miller quittent Londres en novembre 1956, toute la joie et l'enthousiasme du projet a disparu depuis bien longtemps.

Lorsque le film sort le 13 juin 1957, l'échec est cuisant. L'ambiance très feutrée et surtout très anglaise d'une pièce de théâtre ne plaît pas au public notamment américain. Pourtant l'interprétation de Marilyn est absolument magnifique. Pour moi sa plus belle performance ! En Europe, le succès sera plus conséquent, certainement plus habitué à ce genre de films, le vieux continent récompensera Marilyn. L'italie lui décernera le prix DiDonatello et la France, l'Etoile de cristal. Il va s'en dire que ces distinctions sont équivalentes à l'Oscar mais la prestigieuse statuette échappera encore uen fosi à Marilyn et donc la reconnaissance de ses pairs.

Au printemps 1957, elle cessera toute relation personnelle et professionnelle avec Milton Greene. Elle rachète les parts du photographe. Sans la savoir cela mettra fin à la Marilyn Monroe Productions.

L'année 1957 sera celle du repos auprès de son mari. Marilyn fatiguée d'Hollywood veut s'adonner la vie de famille. Son bonheur devient immense lorsqu'elle apprend au mois de juin qu'elle est enceinte. Malheureusement, elle fait une grossesse extra utérine qui doit être interrompue d'urgence. Cela la détruira.

mm 029

Miller commence l'écriture d'un scénario pour sa femme : "The Misfits". Si cette nouvelle la rassure un moment, la dépression est bien là.

Pour la sortir de sa torpeur, Miller l'incite à jouer dans "Some like it hot", un nouveau scénario que Billy Wilder lui a envoyé. Marilyn est réticente, elle ne voit en Sugar qu'un énième rôle de blonde idiote qu'elle s'est efforcé de fuir. Elle n'a pas réellement tort.

Le tournage commence à l'été 1958. Cela fait bientôt deux ans que Marilyn Monroe n'a pas mis les pieds sur un plateau de tournage ! Paula est à nouveau là comme une ombre de la star. Les premières scènes filmées sont celles de l'hôtel Coronado. C'est durant cette période que Marilyn apprendra qu'elle est à nouveau enceinte. Malheureusement, une fois de plus, elle perdra le bébé. Sa fatigue, sa non envie de jouer dans ce film, son absorption excessive de médicaments font de ce tournage un véritable calvaire pour toutes les personnes présentes. Arthur n'arrive pas à raisonner sa femme pourtant il la soutiendra. Que fait Paula pendant ce temps ? Mystère mais une chose est sûre elle n'encourage pas sa protégée à être plus stable. Je dirai même qu'elle accentue la paranoïa de son élève prestigieuse en affirmant qu'elle a raison de faire refaire des scènes sans cesse. Pourtant Marilyn éprouvera du plaisir durant ce tournage.

some

Malgré tous ces problèmes, le film deviendra un énorme succès au box office à sa sortie au printemps 1959, et un classique du cinéma ! Billy Wilder dira que Marilyn est une grande comédienne.

L'année 1959 sera celle du renouveau. Marilyn grâce à ce film atteint des sommets de popularité que peu encore aujourd'hui connaisse. Elle participe à la tournée de promotion du film à Chicago, elle est invitée à plusieurs manifestations notamment à la venue de Nikita Krouchtchev aux USA.

La Fox se rappela au bon souvenir de Marilyn. Elle avait signé un contrat spécifiant le tournage de quatre film avec eux sur 7 ans. Pour l'instant elle n'en avait fait qu'un : "Bus Stop".

Comme des réminiscences du passé, la Fox lui propose que des scénarios insipides. Le moins catastrophique semble être "Let's make love". Marilyn demanda à Arthur de réécrire le scénario pour qu'il ait plus de consistance. Mais malgré son talent, il est difficile de faire d'un âne un cheval de course. Suite à cette remouture, Gregory Peck alors le premier rôle masculin refuse le rôle. S'ensuit les défections de Cary Grant, Charlton Heston et Rock Hudson. Ce sera finalement un inconnu d'Hollywood, Yves Montand. Chanteur et acteur français, il a un énorme succès actuellement à New York avec son tour de chant. La Fox y voit une belle opportunité puisque le personnage masculin est un homme d'affaires français. Et puis Montand coûtera moins cher que les autres acteurs.

Arhutr Miller connaît Montand et Signoret. Il sait qu'ils ont interprété "Les sorcières de Salem". Ils ont les mêmes convictions. Marilyn aime le chanteur, elle a d'ailleurs été le voir sur scène à New York accompagné de Montgomery Clift.

let

Le tournage commence fin de l'année 1959. Mais suite à une grève des machinistes et autres petites mains du studio, le tournage est repoussé jusqu'à la mi février 1960. Entre temps, les couples Montand et Miller se lient d'amitié. A un certain moment, Signoret doit partir pour tourner un film suivi de Miller pour les repérages de "The Misfits" avec Huston. Marilyn et Yves se retrouvent seuls. Marilyn en ce début de 1960 est perdue. Son mariage n'est pas ce qu'elle espérait. Ses fausses couches ont détruit l'espoir de vie de famille à laquelle elle aspirait tant. Yves est un séducteur, de fil en aiguille, l'amitié se transforme en liaison. Elle devient même de notoriété publique !

A la fin du film, Montand part laissant Marilyn et son désespoir.

C'est dans une ambiance délétère que commence au cours de l'été 1960, le tournage de "The Misfits". Ce film devait être un cadeau d'amour d'un mari à sa femme, il sera en fait le cercueil de leur relation. Dans la chaleur de Reno, le couple Miller se déchire. Marilyn reproche le rôle de Roslyn à Arthur. Peut être que Roslyn ressemble trop à Marilyn ce qui la perturbe considérablement. Malgré la présence de Clark Gable dans le rôle masculin principal, Marilyn n'arrive pas à se défaire de ses démons. Elle sombre littéralement.

mm 030

La fragilité des acteurs tout au long du tournage se retrouvera sur les photos des photographes de l'agence Magnum. Clark Gable était un homme fatigué, Monty Clift était dans le même état dépressif que Marilyn, John Huston restait un amateur de jeux infatigable.

Le tournage prend fin au début du mois de novembre 1960. Le 11, Marilyn annonce sa séparation d'avec Arhur Miller. Le 16, elle apprend la mort de son héros Clark Gable. Marilyn sombre comme jamais. Elle n'a personne autour d'elle pour la consoler, pour la première fois elle se retrouve réellement seule. Où sont passés les Strasberg ?

Février 1961, sous les conseils de son psychiatre, le Dr Kris, Marilyn entre à la Payne Whitney Clinic de New York. Mais à sa grande surprise, elle est mise dans un pavillon ultra sécurisé. Elle s'aperçoit qu'elle est internée comme une folle. Sa plus grande phobie fait alors surface : finir comme sa mère et sa grand mère. Malgré un nombre restreint de coups de téléphone, elle essaie en vain de contacter les Strasberg. Elle finit par réussir à contacter Joe Dimaggio. Ils sont toujours restés amis suite à leur divorce. Elle sait que Joe l'aime encore et qu'il est peut être le seul véritable ami qui lui reste. Joe accourt. Il la transfère au Columbia Presbyterian Medical Center. Dans cet établissement elle se verra traiter comme une personne fatiguée désirant se reposer et non comme une personne ayant perdu tout contact avec la réalité. A sa sortie, les journalistes se jettent sur elle à la manière de vautours sur une carcasse. A l'aide de policiers et de gardiens de l'hôpital elle arrive saine et sauve à sa voiture.

Elle passe tout le début du printemps avec Joe en Floride. Elle retrouve goût à la vie doucement mais sûrement. Cependant l'alcool et les médicaments sont très présents et embrument souvent son esprit. Pendant un an, elle sera comme toutes les personnes dépressives, ne sachant où aller et sans envies.

joeetmm

Durant l'année 1961, elle fréquente régulièrement le Rat Pack. Amis de longue date, Sinatra, Dean Martin, Sammy Davis Jr et Peter Lawford lui remontent le moral.

Dans la seconde moitié de 1961, elle commence à voir un unique psychiatre le Dr Ralph Greenson. En dépit de tout bon sens, il ira jusqu'à lui ouvrir les portes de sa maison. Cet homme commence à exercer une énorme influence sur Marilyn tout comme les Strasberg ont pu le faire durant l'année 1955. Mais je trouve cette influence encore plus pernicieuse parce qu'elle est couverte par la Médecine.

Début 1962, Greenson suggère à Marilyn d'acheter sa propre maison. Le conseil est judicieux. Pour la première fois de sa vie, elle aura sa maison, son pied à terre. Mais Greenson lui adjoint une femme à tout faire du nom d'Eunice Murray. Sous des allures rassurantes cette femme n'est au final qu'une sorte de mouchard pour le Dr. Elle est là pour surveiller Marilyn. Certes c'est une bonne attention au premier abord mais cela empêche aussi une distance entre le Dr et sa patiente...

Marilyn part au Mexique à la fin du mois de février 1962 pour acheter des meubles et autres babioles pour décorer sa petite maison qu'elle vient d'acheter. Pour une star de cinéma de son statut, la maison est très modeste, de style mexicain, à l'entrée une plaque ornée d'un blason dit "Cursum Perficio" (ici s'achève mon chemin).

hela hel

Au mois de mars 1962, Marilyn reçoit le Golden Globe de l'Actrice favorite du monde entier. Elle apparaît plus rayonnante que jamais. Elle est accompagnée d'un jeune mexicain José Balanos, son nouvel amant. Marilyn semble reprendre pied.

gg62

La Fox se rappelle à elle. Encore une fois des scénarios insipides lui sont proposés. Elle accepte celui de la version remaniée de "My favourite wife", comédie à succès de 1940. Le tournage commence en avril 1962 ou du moins les essais de coiffure et de costumes. Marilyn y est radieuse malgré un virus qui l'a affaibli au début du printemps et qu'elle n'arrive pas à dissiper.

A cette époque, la Fox est en plein naufrage avec le tournage en Italie de "Cléôpatre" avec Elisabeth Taylor et Richard Burton. Ce film englouti des sommes folles (des millions de dollars de dépassement). La Fox a dû arrêté tous les autres films. La seule solution pour eux de se refaire est de faire tourner leur plus grande star, celle qui leur rapporte le plus d'argent, Marilyn Monroe. Mais comme toujours, les dirigeants ne se préoccupent pas beaucoup de la qualité du scénario...

La réalisation échoit à George Cukor avec qui Marilyn a travaillé sur "Let's make love". Cukor est un réalisateur de talent mais pas forcément de bon caractère. Marilyn a pour partenaire son ami Dean Martin et Cyd Charisse. Paula Starsberg est à nouveau de la partie pour coacher Marilyn.

Dès le début du tournage cela commence mal. Le script n'es pas encore terminé que les acteurs sont déjà sur le plateau. Ils doivent apprendre du texte qui sera modifié un jour plus tard. Marilyn se sent mal traitée et pense que tout est fait pour la rendre irrascible.

Marilyn ne se présentera pas souvent sur le plateau au cours du mois d'avril. Une infection la cloue au lit. Elle revient début mai.

Le 19 mai 1962, elle s'envole à New York pour chanter aux présidents des Etats Unis, John Fitzgerald Kennedy, un "Happy Birthday" qui restera dans les mémoires. Les dirigeants des studios sont furax ! Pourtant ils ont donné leur accord à ce départ mais ils n'avaient pas prévu que le tournage prendrait autant de retard.

kennedy

Les deux semaines suivantes, Marilyn se présente plus fréquemment et semble aller mieux. Le 23 mai 1962, une scène d'anthologie va se produire devant les quelques personnes présentes ce jour là sur le plateau. Le personnage de Marilyn doit se baigner nue dans la piscine de la villa. Pour les besoins de la scène, elle porte un maillot de bain couleur chair. Mais Marilyn enlève vite le maillot et prend un bain nue comme ver ! C'est la première fois qu'une star de cinéma de ce niveau se montre nue à l'écran. Les deux photographes présents ce jour là se régalent. Marilyn sait pertinemment ce qu'il se joue à ce moment là. Elle était très maligne. D'ailleurs n'a-t-elle pas autorisé la diffusion des photos si cela enlève Elisabeth Taylor de la Une des magazines du monde entier ? Marilyn sait que son film et sa personne sont la dernière carte de la Fox pour faire rentrer de l'argent. Elle est en colère vis à vis de l'attitude diffamante des dirigeants de la Fox à son égard alors que Taylor n'a rien. C'est injuste. Par cette baignade, Marilyn veut faire comprendre aux dirigeants qu'elle est la Star et que sans elle, rien ne se fait.

sgtg

Malheureusement, la mauvaise ambiance s'accentue. le 1er juin, Marilyn apparaît de bonne heure sur le plateau. Cukor la fera travailler toute la journée sans relâche et sera furieux lorsqu'il entend parler d'une fête d'anniversaire. A la fin de la journée, Marilyn est radieuse malgré la fatigue. Une petite fête est organisée, Marilyn souffle ses bougies. Elle part en compagnie de Wallie Cox avec son costume de vison beige. Le soir même elle participe au coup d'envoi d'un match de base ball. Ce sera sa toute dernière apparition publique.

La semaine suivante, Marilyn ne se présente pas sur le plateau. Le 8 juin, la Fox décide de la licencier. Il est évoqué de la remplacer par Lee Remick. Dean Martin refuse alors de continuer si Marilyn n'est pas réintégrée.

Marilyn ne se démonte pas et entame une reconquête de l'opinion publique comme elle sait si bien le faire. Elle accorde plusieurs séances photos notamment à Bert Stern pour le magazine Vogue. De cette séance de plusieurs jours dans une suite de l'hôtel Bel Air, quelques 2700 photos seront réalisées !

stern

Durant cette été 1962, George Barris la suit aussi pendant plusieurs jours. Allan Grant sera le dernier à la photographier, chez elle, pour illustrer une interview qui paraîtra le 3 août dans le magazine Life.

barris grant

Les photos de nu dans la piscine ont finalement fait fléchir les studios qui consentent à la réintégrer avec un salaire supérieur ! Marilyn devait reprendre les chemins des studios en septembre.

Malheureusement, Marilyn Monroe meurt dans la nuit du 4 au 5 août 1962 d'une overdose de barbituriques. La thèse officielle est celle d'un suicide probable. Depuis, bon nombre d'hypothèses ont vu le jour : de l'assassinat commandité par les Kennedy ou la Mfia ou encore la CIA ; de l'accident... Une chose est toutefois sûre aujourd'hui, Marilyn Monroe n'a pas mis fin à ses jours suite au désespoir. A cette période de sa vie, Marilyn allait de l'avant et commençait à faire le vide autour d'elle. Elle prenait conscience de la présence de parasites ne s'intéressant qu'à son argent ou sa popularité. Marilyn avait des projets. Mais les médicaments mixés à l'alcool, ce n'est pas la meilleure chose à faire.

Chacun pourra émettre son avis sur la question. Personnellement, ce que je retiens de Marilyn Monroe est cette frénésie de toujours s'améliorer, d'apprendre, d'avancer sans cesse. Elle était très maligne, intelligente, parfois très agaçante mais jamais au grand jamais perdue comme nous pouvons le lire si souvent. Si Marilyn avait dû mourir de désespoir cela aurait été entre 1960 et 1961. Jamais elle n'avait été aussi mal. Pourtant, elle a su se relever et avancer à nouveau. C'était une battante ! Voilà l'image que je garde : une guerrière, une femme dans un monde d'hommes essayant de vivre la vie qu'elle s'est choisi.

Cette courte biographie est une révélation pour moi. C'est la première fois que je le fais et j'avoue avoir trouvé cela passionnant ! Je ne dis pas que toutes les informations sont exactes,  je me suis certainement trompée à certains endroits. J'ai essayé d'être concise pour donner une vision assez claire, je l'espère, de sa vie.

J'espère que cela vous plaît.

NB : les sources que j'ai utilisée pour cette brève bio sont : "Les vies secrètes de Marilyn Monroe" d'Anthony Summers, "Marilyn Monroe, la biographie" de Donald Spoto et "Marilyn vie et légende" de Susan Doll.